fbpx
Photos & Vidéos

Les rencontres musicales Boréale: Ponctuation

 PONCTUATION

Boréale part à la rencontre d’artistes émergents dans des festivals de musique partout au Québec et discute avec eux de la vie, de leurs valeurs, de leur musique et de la bière. Mais d’abord, qu’est-ce qu’un artiste émergent? Pour nous, c’est un artiste qui est dévoué à sa musique, fidèle à ses débuts, honnête avec soi-même et qui reste authentique, peu importe la tournure de sa carrière.

Voici l’entrevue effectuée avec Ponctuation lors de la 2e édition du festival La Grosse Lanterne qui se déroulait à Béthanie du 7 au 8 août 2015.

Après un spectacle bien réussi en compagnie de Metz et de The Black Lips au festival d’été de Québec, les frères derrière le groupe de grunge rock psychédélique francophone, Ponctuation, se préparaient pour leur spectacle au festival La Grosse Lanterne lorsqu’ils se sont assis avec nous pour jaser de musique.

Ponctuation-2

Guillaume et Maxime Chiasson avaient à la base des groupes de musique chacun de leur côté. Un jour ils ont décidé de jouer de la musique ensemble, juste pour voir comment c’était de passer beaucoup trop de temps entre frères et surtout, de chanter en français. De fil en aiguille, ils ont fait des spectacles, ils se sont petit à petit fait connaitre et éventuellement ont fait paraître un premier album, « 27 Club ».

En arrivant sur la scène québécoise avec leur son peu ordinaire, ces deux artisans du grunge rock psychédélique francophone ont ouvert la porte à plusieurs autres artistes émergents qui, tout comme Ponctuation, ne se trouvaient pas nécessairement une place sur la scène musicale  déjà existante. Pour les frères Chiasson, des artistes émergents ce sont des musiciens qui sont en marge du mainstream, qui se démarquent et oui « émergent » (parfois pendant des années), mais surtout qui restent fidèles à leur musique et qui ne se perdent pas dans la popularité.

Ponctuation-1

Leur dernier album, « La réalité nous suffit », sous les étiquettes Bonsound, a évolué énormément par rapport à leur premier album. Alors que sur « 27 Club » ils cherchaient à reproduire le même son qu’en spectacle, sur cet album les frères Chiasson ont décidé de ne pas se limiter, de produire un album avec un son plus studio avec plus d’arrangements et avec plus d’instruments. Il n’était pas question de s’arrêter à deux instruments par chanson comme sur « 27 Club ». Chose certaine, au festival La Grosse Lanterne, ces bêtes de scène ont su faire bouger les festivaliers!

Ponctuation-3

Bref, pour les amoureux du grunge rock, c’est un groupe à découvrir absolument!

Fermer