Photos & Vidéos

Les rencontres musicales Boréale: Philémon Cimon

PHILÉMON CIMON

Boréale part à la rencontre d’artistes émergents dans des festivals de musique partout au Québec et discute avec eux de la vie, de leurs valeurs, de leur musique et de la bière. Mais d’abord, qu’est-ce qu’un artiste émergent? Pour nous, c’est un artiste qui est dévoué à sa musique, fidèle à ses débuts, honnête avec soi-même et qui reste authentique, peu importe la tournure de sa carrière.

Voici l’entrevue effectuée avec Philémon Cimon lors du Festival de musique émergente en Abitibi-Témiscamingue (FME) qui se déroulait du 4 au 6 septembre 2015 à Rouyn-Noranda.

Le premier album de Philémon Cimon aura été pour lui un tournant dans sa carrière, car enregistrer un album en une journée et demie à Cuba, avec des musiciens inconnus, était un très grand défi qui l’a fait grandir. Presque quatre ans après la parution des Sessions cubaines et deux ans après celle de L’été (enregistré à Montréal, avec des musiciens locaux), il est retourné à La Havane afin d’enregistrer son troisième album, Les femmes comme des montagnes, mais cette fois-ci, en amenant avec lui quelques musiciens montréalais. Cette combinaison lui a permis de créer des titres avec des arrangements musicaux plus complexes qui mélangent les inspirations cubaines et un son plus montréalais qu’on connait bien.

PhilemopnSimon-01-resize

Évidemment, les lieux sont des diffuseurs d’inspiration pour l’auteur-compositeur. Les conversations et les expériences vécues le sont aussi, mais pour ce dernier opus, la littérature semble l’avoir grandement inspiré. Philémon Cimon nous explique qu’il prend des notes pendant ses lectures et retourne à ses annotations pendant ses périodes de travail en tentant de créer un pont entre ses lectures et sa personne; il essaie de se projeter dans ses lectures. Pour lui, la littérature permet de voyager, sans quitter son domicile.

En discutant avec Philémon Cimon, on sent qu’il met beaucoup de travail dans la recherche afin de créer ses compositions. À titre d’exemple, quand il nous parle de la chanson Ces montagnes, il nous explique à quel point il a étudié le chapitre 25 du roman Don Quichotte et que la métaphore de la femme comme une montagne lui est venu grâce à ce chapitre. Quand on lui demande si certaines de ses chansons sont plus personnelles que d’autres, il nous dit qu’elles le sont toutes: « Même si je parle de quelqu’un d’autre, je parle de moi sans que ce soit égocentrique. »

PhilemopnSimon-02A-resize

Son dernier album, Des femmes comme des montagnes, est à découvrir absolument.

Fermer